Que dit la loi à propos des chaussures de sécurité ?

La législation des chaussures de sécurité

Comment comprendre et respecter la législation du port des chaussures sécurité ? Ces normes établies permettent de différencier les types de chaussures selon les besoins spécifiques des différentes activités, et permettent au porteur de rester en sécurité.
Les chaussures de sécurité entrent dans la catégorie des EPI – équipement de protection individuel. Il s’agit d’une catégorie d’équipement définie et encadrée par la loi, notamment dans cet article du Code du Travail. Ainsi les chaussures de sécurité participent au dispositif mis en place pour garantir l’intégrité physique et la santé de leur porteur. Un autre article du Code du Travail définit la responsabilité de l’employeur : il a obligation de sécurité vis-à-vis de ses employés, d’adapter les conditions de travail pour leur sécurité et leur santé et de leur fournir un équipement adaptés à la prévention des risques.


Trouvez des chaussures de sécurité : https://www.modyf.fr/chaussures-de-securite


Les obligations sur le lieu de travail

L’employeur a obligation de fournir les EPI en conformité avec les normes selon le type de risques auxquels sont confrontés les employés. Concernant les chaussures, il doit consulter les employés pour le modèle, que ce dernier soit certifié CE et en fournir le certificat. Leur achat est à la charge de l’employeur. L’employé est dans l’obligation de les porter, au risque de subir des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement pour faute grave. En cas d’impossibilité de porter le modèle fourni par l’employeur, l’employé doit présenter un certificat médical et l’employeur fournir un modèle plus adapté à la condition de l’employé.

chaussures de sécuritéLes différentes normes des chaussures de sécurité

Toutes les chaussures de sécurité répondent à la norme ISO EN 20345, sinon ce sont des chaussures de travail. Cela signifie qu’elles présentent une coque de protection protégeant le pied contre l’écrasement. Cette norme se divise ensuite en sous-catégories : S1, S1P, S2 et S3. Chacune de ces catégories désigne un type de chaussure adapté à des risques spécifiques. Elles peuvent aussi présenter des sigles qui correspondent à des niveaux de protections additionnels : CI, HRO, SRC, ES, WR. Par exemple, le sigle S1 désigne une chaussure antistatique, le HRO une chaussure dont la semelle résiste à une chaleur allant jusqu’à 300°C, SRC une semelle anti-dérapante, CI résistante au froid et WR imperméable.

Ainsi une chaussure répondant à la norme ISO EN 20345 portant le sigle S3 HRO est adaptée au travail en extérieur, possède une coque de protection, avec une semelle anti-perforation anti-statique et anti-dérapante, avec un revêtement déperlant résistante aux chocs et aux huiles et aux hydrocarbures, et donc la semelle protège son porteur des températures allant jusqu’à 300°C. IL est plus rapide de noter que la chaussure est conforme aux normes S3-HRO !

Selon la loi, vous devez donc porter des chaussures adaptées au type de risque encouru dans votre activité et donc répondant aux bonnes normes. Heureusement, la boutique en ligne Würth-Modyf vous pouvez trier les modèles de chaussures par type de norme !